Inferno ! Jeu de rôle en français

L’enfer de Dante,
La Divine Comédie, l’œuvre de Dante Alighieri, connue et étudiée dans le monde entier, est tenue pour l’un des chefs-d’œuvre de la littérature. L’Enfer est le premier Cantique de La Divine Comédie qui en compte trois, les deux autres étant le Purgatoire et le Paradis. Ce premier Cantique est le chant d’ouverture de l’ensemble de l’œuvre : il donne l’idée du «chemin » que devra parcourir Dante pour retrouver Béatrice, mais surtout monter vers celui «qui en tout lieu gouverne », c’est-à-dire Dieu. Inferno adapte La Divine Comédie en un jeu de rôle sur table, le tout motorisé par les règles de la 5e édition !

Dans Inferno, les joueurs interprètent des égarés, des êtres vivants forcés d’entrer en Enfer pour une raison quelconque et de terminer leur voyage vers la Dernière Porte, la seule sortie, avant de perdre leur Espoir.
Lorsqu’ils entreront en Enfer, ils apparaîtront sous une forme unique, forgée principalement par leurs vertus et leurs péchés, dans une apparence d’un autre monde. Ils sont vivants et pourraient le rester tout au long du voyage, comme Dante l’était dans le sien, mais l’enfer lui-même, avec ses démons, ses âmes damnées et ses dangers, tentera de les capturer et de les asservir pour toujours.
Ainsi, le principal défi des égarés n’est pas d’affronter et de vaincre les damnés et les monstres, mais de maintenir leur chemin et leur Espoir tout au long du voyage. Ils ne peuvent pas mourir là-bas. Ils ne peuvent pas être vaincus. Ils ne peuvent pas se perdre vers la Porte finale. Mais ils risquent de désespérer, d’échouer et d’être damnés pour toujours.

Inferno est un jeu-campagne de 10 scénarios pour personnages de niveaux 1 à 12. Les PJ incarnent des mortels qui vont traverser presque tous les Cercles infernaux pour trouver quelque chose ou quelqu’un puis tenter d’en ressortir vivants… mais leurs péchés les condamnent, après leur mort, à être torturés dans l’un des Cercles infernaux. S’ils veulent éviter cela, ils doivent aussi trouver la rédemption durant ce voyage, ou l’embrasser.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*